thymdd57

Nokill Palm Family

Buzzer noir/nymphe chaire et verte/blob/indicateurs

o

o

Voila mars se termine tout doucettement, pour beaucoup synonyme d’ouverture en rivière, pour moi c’est surtout les premiers gobages en réservoir maintenant que la période de fraie s’achève.

Pour les rivières celles que je fréquente abritent toutes une population d’ombre et comme je sais qu’il me serait difficile de résister à un beau gobages je préfére m’abstenir jusqu’à mi mai, après je tiens plus.

Ce mois ci trois petites présentations les premières prises en sèches avec les petites crasses noires, après le récit d’une rencontre, un homme et ses mouches nymphes/blob et pour finir quelques exemples pour la confection des indicateurs. 

 

 

 

 

Les petites crasses noires voilà une série de trois mouches qui immitent à merveille les émergences de chironomes ou les petit simulidés surtout utilisé en réservoir elles ont également parfois leurs places en rivière.

Buzzer noir émergeant: 

Sur un hameçon tiemco tiemco tmc 101 n°20 enrouler la soie de montage noire 8/0 jusqu’à dans la courbure en emprisonnant par la pointe quatre herls de queue de faisan teints en noir. Concerver dix centimètres de soie de montage sur l’arrière.

  

 

Torsader les herls ensemble, les enrouler pour représenter le corps et cercler celui ci avec les dix centimètres de soie de montage restée en attente sur l’arrière. Réaliser une boucle avec la soie et fixer une nouvelle portion de quatre herls de faisan noir. 

Torsader les herls ensemble et les enrouler pour former le sous thorax.

Réaliser dans la boucle un faux hackle de cul de canard gris foncé et l’enrouler sur place à la base du thorax.

Rabattre l’ensemble des fibres de cul de canard vers l’avant tout autour du sous thorax pour former un thorax bien bombé. Passer le maximum de fibres de cul de canard sur le dessus en forme un toupet. 

Faire le noeud final, le vernir et tailler le toupet à environ trois millimètres. La mouche est terminée.

Le même model en faisan naturel cerclé tinsel perle et thorax en cul de canard marron est également trés prenant.

 

Buzzer noir:

Sur un hameçon tiemco tmc 101 n°20 enrouler la soie de montage noire 8/0 jusqu’à dans la courbure en emprisonnant par la pointe quatre herls de queue de faisan teints en noir. Concerver dix centimètres de soie de montage vers l’arrière.

Torsader les herls ensemble, les enrouler pour représenter le corps et le cercler avec les dix centimètres de soie de montage restée en attente sur l’arrière.

Fixer par le milieu une touffe de cul de canard gris foncé et  une nouvelle portion de quatre herls de faisan noir.

Torsader les herls ensemble et les enrouler pour former le thorax.

Rabattre une moitier de cul de canard vers l’avant sur le dessus pour représenter la boîte à ailes et tailler la deuxième partie à la bonne longueur pour représenter l’aile. Faire le noeud final et le vernir . La mouche est terminée.

 

Shuttlecock noir:

Sur un hameçon tiemco tmc 101 n°18 enrouler la soie de montage noire 8/0 jusqu’à dans la courbure en emprisonnant quelques herls de marabout blanc. Revenir vers l’avant avec le soie en formant un corps fin et tailler les herls de marabout pour représenter les filaments arrières.

Fixer ensuite sur de dessus  une touffe de cul de canard gris foncé, un brin de wire argent fin et vers l’avant un brin de polyfloss blanc.

Enrouler le wire argent pour former le sous thorax et fixer par la pointe quatre herls de marabout noir.

  

Torsader les herls de marabout ensemble et les enrouler pour former le thorax. 

Rabattre le cul de canard vers l’avant, sur le dessus du thorax, pour représenter la boîte à ailes et faire le noeud final.

Tailler l’aile à la bonne longueur et le polyfloss plus court pour représenter les filaments céphaliques. Vernir le noeud final la mouche est terminée.

La galerie des petites crasses noires, peut être complétée par la “Shipman’s buzzer noir” déja présentée dans les mouches de décembre. Voilà une belle série de modèles qu’il est possible de décliner dans d’autres couleurs, olive, bordeaux, marron,…… 

Pour mon deuxième sujets je voulais juste parler d’une rencontre, d’un pêcheur  Geo belge , en quelques mots, ensuite parler de ses mouches mais l’exercise n’est vraiment pas facile. Y a des rencontres comme ça, merci gobages, on sait pas pourquoi mais ça marche une ou deux sorties ensemble histoire de se regarder du coin de l’oeil et paf l’alchimie fonctionne. Bientôt deux ans d’échanges d’idées, de petits coins, de petits trucs et même des galères mais à deux ça passe toujours mieux. Toujours chaud pour une sortie que se soit en réservoir ou en rivière. Les techniques je dirais touche à tout avec succés suivant les conditons rencontrées.

Je terminerais juste en disant qu’il est toujours disponible pour expliquer à un plus jeune (ou plus vieux comme moi) le bon geste, la bonne mouche, le meilleur poste……. 

La nymphe n’est vraiment pas ma technique de prédilection, ça tombe jamais ou je veux, jamais vraiment l’impression de pêcher à la bonne profondeur, souvant je ressent trop tard la touche parceque j’ai  rien vue  et pour le choix de la nymphe ??????? enfin toutes les difficultés lorsqu’on découvre une nouvelle technique.

La nymphe chaire: 

Positionner une bille or tungstène diamètre 3.3 sur un hameçon tiemco tmc 2488 n°14. Enrouler la soie de montage jaune sale 8/0 jusqu’à dans la courbure en emprisonnant un brin de wire or moyen, réaliser une boucle avec la soie et revenir vers la bille.

Positionner dans la boucle une mèche de dubbing synthétique translucide TOF de couleur chaire et twister la boucle. 

Réaliser le corps en enroulant le dubbing et le cercler avec le wire or. Faire le noeud final et le vernir. La mouche est terminée.

Voilà une mouche très simple mais vraiment très attractive, son efficacité elle là doit à ce dubbing qui une fois mouillé donne réellement un aspect translucide à l’artificielle et comme le dit geo “ça ferais également de joulies gammares bien réalistes”.

Le choix de la nymphe  

La nymphe verte:

Positionner une bille or tungstène diamètre 3.5 sur un hameçon tiemco tmc 2488 n°12. Enrouler la soie de montage jaune sale 8/0 jusqu’à dans la courbure en emprisonnant un brin de wire or moyen et un morceau de bolduc vert foncé brillant (ruban d’emballage cadeaux). Réaliser une boucle avec la soie de montage et revenir vers la bille. 

Positionner dans la boucle une mèche de ice dubbing uv tan et twister la boucle.

En action, le niveau de l’eau a monté mais il faut y croire.

Réaliser le corps en enroulant le dubbing et tailler à ras sur le dessus et des cotés, conserver les fibres qui dépassent en dessous. 

La récompense d’une dure mais belle journée.

Rabattre la bandelette de bolduc verte sur le dessus, cercler l’ensemble du corps avec le brin de wire or. Faire le noeud final et le vernis.  

Poser une couche de colle cyanolite sur le dos vert en faisant attention de ne pas imprégner le dubbing et bien laisser sècher la colle. Passer ensuite sur le dos trois couches de vernis. La mouche est terminée.   

Une vrai trés bonne nymphe à ombre qui m’a permit de prendre mon plus gros ombre l’année dernière, immitation incitative, gammare, larve verte de tricoptère elle est un peu tout à la fois je pense. Nymphe chaire ou petite faisan tail spot orange en sauteuse avec cette nymphe verte en pointe espacée d’environ un mètre dix forme un joli duo pour peigner les belles veines d’eau qui abritent les ombres.  

Le blob orange:

Je l’ai déjà dis la pêche au streamer en réservoir n’est pas vraiment mon truc mais quand le streamer est petit cela devient déjà plus technique, il est possible de les utiliser par deux voir par trois avec des associations mouche naturel et teaser, à ce petit jeux la geo excelle et arrive toujours à décider quelques truites à taper sur ses blob stripper à différentes vitesses. 

Sur un hameçon tiemco tmc 2488 n°10 fixer la soie de montage iridescente orange fluo et l’enrouler jusqu’à la courbure en emprisonnant une petite touffe de herls de marabout orange fluo à laquelle on aura arraché les pointes (ne pa couper au siceaux). 

Fixer la chenille uv fritz orange fluo et revenir avec le fil de montage vers l’oeillet.

Enrouler la chenille fritz en spires espacées, faire le noeud final et le vernir. La mouche est terminée. Attention la queue doit vraiment être trés petite certains d’ailleur n’en mettent pas du tout. 

La même en rose.

Bien sur la également toutes les teintes sont possible.

Pour changer, un peu de bricolage pour réaliser les indicateurs que j’utilise lorsque je pêche en nymphe. Bon on n’aime ou on n’aime pas mais moi, même avec cette aide il m’arrive de “ferrer” un poisson sans avoir vue la touche!!! 

Indicateurs ressort fluo:

Pour réaliser cet indicateur il faut un morceau de 30 centimètres de nylon fluo en 45/100, du nylon de 10/100, un boulon diamètre M10 et de la colle cyanolite. 

Réaliser deux pliures en V, de 1 centimètre, aux extémités du nylon fluo 45/100.

A l’aide du nylon 10/100 ligaturer sans trop serrer une des extrémité sur le boulon en raprochant le V de manière à former une mini boucle.

 

Enrouler le nylon bien tendu dans les spires du filetage et bloquer avec le nylon de 10/100 l’autre extrémité en formant également une mini boucle.

Dans une casserole faire bouir de l’eau et déposer le boulon dans cette eaux bouillante, laisser “cuire” pendant 15 minutes.

Au bout de quinze minutes retirer le boulon de l’eau, couper les fils de maintien en 10/100 aux deux extrémités et séparer le ressort ainsi obtenu aprés cuisson du boulon. A l’aide du nylon de 10/100 ligaturer chaque extrémité pour refermer la mini boucle et enduire la ligature de colle cyanolite. Votre indicateur est terminé. 

Bien graisser régulièrement avec du muscilin rouge, vraiment trés visible et très pratique il se met et se retire trés rapidement pour passer de la nymphe à la sèche et n’oppose  aucune résistance à l’immersion. 

Indicateur mini rigoleto:

Pour réaliser cet indicateur il faut un morceau de 4 centimètres de nylon fluo en 45/100, du nylon de 10/100, de mini rigoleto (billes fluo percées de  diamètre 6 millimètres en polystyrène) et de la colle cyanolite.

Réaliser une pliure à 1 centimètre à chaque extrémité du nylon fluo de 45/100. 

A l’aide du nylon de 10/100 ligaturer de manière à obtenir deux mini boucles et enduire la ligature de colle cyanolite. Longueur total deux centimètres.

 

Positionner en force la bille sur le nylon et poser une petite goute de colle cyanolite de chaque coté de la bille. Indicateur terminé.

Il est tout à fait possible d’en faire avec deux billes de teintes différentes pour améliorer encore la visibilité. Coté avantages, se monte et se démonte rapidement et ne nécessite aucun graissage. Coté inconvéniants, casse un peu le bas de ligne au lancé et oppose une petite résistance à l’immersion.    

 

Bomber indicateur:

Sur un hameçon tiemco tmc 101 n°10 enrouler la soie de montage 6/0 marron jusqu’à la courbure en emprisonnat une bande de foam cream.

Fixer une première touffe de poils de chevreuil naturel et bien tasser vers la courbure.

Touffe après touffe réaliser un écouvillon de poils de chevreuil en tassant bien vers la courbure à chaque fois. Concerver cinq millimètres d’espace libre entre le chevreuil et l’oeillet. Faire une ligature et couper le fil de montage. 

Tailler le chevreuil en forme de corps oval.

Fixer de nouveau la soie de montage et rabattre le foam vers l’avant.

 

Fixer sur le dessus une grosse touffe de cul de canard dun et la tailler pour représenter l’aile. Faire le noeud final et le vernir. Le bomber indicateur est terminnée.

Il faut bien la graisser avec du muscilin rouge, surtout la partie en chevreuil. Mouche ou indicateur ? je dirais un peu des deux et j’attends juste le moment ou un gros ombre va venir me la gober ( on a le droit de rêver). Bon pas vraiment trés sensible et oppose une forte résistance à l’immersion mais bon système pour faire dériver de petites nymphes à une hauteur bien définie   

Encore un peu de patience et comme sur cette photo de l’an dernier on y sera de nouveau. Bon montages et au mois prochain. 


Partager:

Laisser un commentaire


16 commentaires