thymdd57

Nokill Palm Family

Categorie » Montages Mouche

Sialis/suspender/holzmaden flottant/poperelle

o

o

o

Chevreuil, daim, élan, bucktail,…. enfin cervidés en tout genre, naturel ou teinté, voilà le thème de janvier. Vraiment un matériel très polyvalent, trés flottant mais qui offre également la possibilité de belles animations sous l’eau en soie plongeante. Chevesne, truite, carpe, ombre, Black bass, brochet, ……tous ont droit à leurs lots de models en cervidé.  

Au programme une mouche séche la sialis utilisable aussi bien en rivière qu’en lac, ensuite un buzzer pour le reservoir le suspender chevreuil suivi d’une deuxième mouche de réservoir le holzmaden flottant et pour terminer un petit leurre entre sauterelle et poppers la poperelle maron . 

o

o

Sialis

Chaque année c’est pareil, elle sont là au printemps, un vrai rendez vous et même ci je ne fais jamais de grosse pêche avec c’est souvant elle qui leurre en sèche mes premiers ombres et truites .

Fixer la soie de montage 6/0 noire sur un hameçon tiemco tmc101 n°14 et l’enrouler jusqu’à la courbure. Poser une première touffe de poils de daim noire, la serrer de manière à ce qu’elle se répartisse bien autour de la hampe et tasser au maximum vers l’arrière. 

Répéter cette opération, touffes après touffes, en tassant à chaque fois au maximum vers la courbure. Bloquer la soie de montage par deux demis boucles et la couper.

Passons aux choses sérieuses prendre un taille haies!!!!!!!!!! ben non c’était juste pour vous montrer mon cadeau de noël. pffffffff

Avec une bonne paire de ciseaux (ou une lame de rasoir) tailler en forme de carotte.

Re fixer la soie de montage pour réaliser dans une boucle un faux hackle de cul de canard noir, l’enrouler pour former une colerrette aérée et la tailler à la bonne longueur (assez long pour donner du mouvement). Faire le noeud final et le vernir, la mouche est terminée. 

Suspender chevreuil

Un buzzer suspender très simple à réaliser mais d’une grande polyvalence, vraiment très prenant utilisé seul en séche dans les vagues, ou un trains de deux sous l’eau avec une soie plongeante mais c’est surtout comme indicateur avec deux kiros en desous que je l’utilise beaucoup. Parfois très payant, légérement stripé dans les vagues avec un kiro à 70 centimètres en dessous. 

Sur un hameçon tiemcon tmc 2488 n°10, fixer la soie de montage 6/0 noire et l’enrouler jusqu’en bas de la courbure en emprisonnant une mèche de fly rite blanc et une boucle de gros fil rouge (kevlar rouge sur la photo).

Fixer par la pointe trois herls de paon naturel.

Torsader ensemble les herls de paon, les enrouler pour réaliser le corps et cercler avec la boucle de fil rouge twisté. Tailler la mèche de fly rite en concervant 3 millimètres.  

Poser touffe aprés touffe les poils de chevreuil naturel en tassant à chaque fois au maximum vers l’arrière. Bloquer la soie de montage par deux demis boucles et la couper. 

Avec une bonne paire de ciseaux tailler le chevreuil en forme de boule.

Re fixer la soie de montage et positionner sur le dessus, par des enroulements en croix, une moustache de fly rite banc. Faire le noeud final et tailler la moustache en concervant 3 millimètres de chaque coté. 

Poser une goutte de vernis sur le noeud final, la mouche est terminée.

Holzmaden flottant

Le trichoptère à foureau et rarement utilisé en réservoir, pourtant j’ai déjà fait de trés belle pêche avec un model plombé et une soie plongeante. Le problème de cette technique est que dans un fond encombré d’algues ou de débris végétaux c’est difficilement pêchable voilà pourquoi je teste une version flottante. Déjà quelques prises avec cette mouche utilisée en soie plongeante montée en potence avec un boobis en pointe comme teaser/ascenseur.  

Sur un hameçon tiemco tmc 101 n°8  enrouler la soie de montage 6/0 orange claire jusqu’à la courbure en emprisonnant une boucle de laine verte fluo torsadée, brûlée à son extrémité. Poser une goutte de vernis incolore sur la partie brûlée. 

Fixer par la pointe une plume de perdrix foncée.

Enrouler deux/trois tours de perdrix pour représenter les pattes.

 

Poser deux touffes de poils de daim maron moyen et bien les tasser.

Ensuite alterner, sur toute la hampe, une touffe de daim maron clair et maron moyen en tassant au maximum à chaque touffe. Faire le noeud final et le vernir.

Tailler en forme de carotte en prenant soin de ne pas couper les pattes en perdrix. La mouche est terminée.

 

Poperelle maron

Au départ montée pour une sortie black bass qui fût annulée ce petit poppers au fil des années a leurrré bon nombre de poissons, truites, chevesnes et perches dans ça version rouge et je ne désespére pas un jour de prendre un black bass avec comme cela été prévu au départ.

Sur un hameçon tiemco tmc 5212 n°8 fixer la soie de montage 6/0 maron claire, à un tier de la hampe fixer une boucle de laine orange fluo et un brin de tinsel oval argent moyen.

Aller jusqu’à la courbure et fixer le vytafoss maron clair et un hackle de coq orange avec les pointes de herls taillées. 

Réaliser le corps avec le vytafloss sur les deux tiers du corps et le cercler avec le tinsel.

Enrouler le cactus de coq et tailler la laine pour représenter le tag.

Pour les pattes, c’est la partie la plus délicate du montage, prélever une portion de longs poils naturels sur le dessus d’une queue de bucktail blanc et faire un noeud au milieu.

Poser délicatement tout autour du noeud de la colle cyanolite et tailler en biais les pointes des poils en concervant environ cinq millimètres après le noeud.

Fixer une patte de chaque coté.

Poser touffe après touffe les poils de daim marons clairs en tassant à chaque fois au maximum. Réaliser le noeud final et le vernir

Tailler en rectangle (à plat de chaque coté) les poils de daim, la mouche est terminée.

Bien d’autres couleurs sont réalisables, la poperelle verte et la rouge sont des valeurs sures.

Il faudrait vraiment beaucoup de temps pour faire le tour complet des montages en cervidé et surtout ne pas hésiter, pour augmenter la flottaison, à généreusement graisser les poils avec du muscilin ou autre.

o 

Pour terminer, une petite mosaique d’exemples, 1 elk hair maron foncé en daim, 2 sauterelle verte en élan, 3 elk hair gris en chevreuil naturel, 4 mudler en chevreuil naturel, 5 oeuf en bucktail chartreuse à utiliser avec une soie plongeante, 6 le rat en bucktail naturel tube fly de 15 centimètres pour le brochet.

 

Encore une belle année qui démarre, bon montage de cervidés.


Perche mudler

o

o

Bon il faut se faire une raison, rivières fermées voir gelées et réservoires pris par les glaces cela laisse du temps libre pour préparer les pêches à venir.

Je démarre 2009 en vous présentant un petit montage de type poppers, c’est  juste l’introduction de mon sujet principal, à venir, « Mes mouches de janvier 09 » ayant pour thème les poils de cervidés.

o

Perche mudler

A utiliser en été, poser de suite sur les chasses de perches et striper rapidement, c’est telment rigolo de les entendre faire knap knap knap sur le poppers, pas besoin de ferer elles se prennent toutes seules.

Mettre un hameçon triple n°16 dans une boucle de nylon 24/100 et passer la gaine silicone rouge

Enfiler la gaine sur l’hameçon triple

Fixer la soie de montage 4/0 rouge jusqu’au milieu de la hampe d’un hameçon longue tige n°4 et sur le dessus fixer le nylon avec le triple, le vytafloss rouge et le tinsel oval argent.Emprisonner l’ensemble jusqu’à la courbure.

Réaliser le corps avec le vytafloss et cercler avec le tinsel.Fixer par la pointe une petite plume de marabout grizli.

 

Enrouler le marabout et poser une touffe de longs poils de chevreuil pour réaliser l’aile.

Poser plusieurs touffes de chevreuil en tassant bien vers l’arrière à chaque touffe.Faire le nœud final et le vernir

 

Tailler le chevreuil en forme de boule, avec une pince coupante éliminer la courbure de l’hameçon n°4 et faire coulisser la gaine silicone rouge sur le corps.Mouche terminée

Bien sûr tout poisson qui chasse en surface sera attiré par ce type de leurres, il est possible d’en varier la taille et le type de montage. En haut notre perche mudler, en dessous du même genre mais montée sur une hampe waddington et en dernier pour le broc une version tube fly plastique.

Merci geo pour les belles photos de perches  j’en avais pas et une fiche montage sans photos, c’est pas pareil je trouve.


Numédie/black tag/black gnat/shipman’s/nymphe angora

o

o

L’année se termine et il est de tradition de faire un petit bilan, pour la rivière je dirais simplement début de saison en demi teinte, milieu de saison trés bien avec plus d’ombres que l’année dernière et fin de saison inéxistante je reste sur ma faim. Pour les réservoirs cette année fut trés bonne j’ai carressé un bon paquet d’arc et des belles. Pour le broc timide vraiment trop timide il faut que je me trouve un ou deux spots pour revivre certaines émotions fortes. Et pour le montage trop toujours trop mais je me soigne……………..pas.   

Décembre s’achéve avec encore quelques belles sorties en réservoir et que des souvenirs de belles rivières alors pour finir l’année trois petites mouches à ombre de couleur foncé, la numédie fly, la black tag et la black gnat. Ensuite deux montages pour le réservoire une séche classique la shipman’s buzzer et une nymphe angora trés efficace lorsque je penses à l’utiliser.

Numédie fly

Un petit voilier bien sympathique, la plume de numédie est constituée de herls trés longs, environ 20 centimètres, de couleurs marron foncée/noire. La particularité de ce herl c’est la double couleurs, des petites barbules bien drues et surtout le herl est trés costaud vraiment pas fragile.

Sur un hameçon Tiemco tmc101 n°22, enrouler la soie de montage 8/0 noire jusqu’à la courbure et  fixer le herl de numédie. Revenir avec la soie de montage sur l’avant.

Les plumes  de sabre de numédie sont malheureusement devenues trés rares (espèce protégée).

Enrouler le herl en spires jointives.

 

Fixer sur le dessus une touffe de herls de cul de canard gris dun.

Faire le noeud final, tailler l’aile à la bonne longueur et vernir la tête. Mouche terminée.

 

Black tag

Lorsque l’on parle de mouche sèche pour la pêche de l’ombre, ça ne dure pas longtemps avant que l’on parle de la « red tag » (tag rouge,corps herls de paon et colerette coq roux). Le seul reproche que je fais à la red tag c’est la colerrette en coq, oui j’aime pas trop je trouve cela trop raide dans pour la petite bouche des ombres et surtout je préfère de beaucoup les mouches qui flottent bas sur l’eau. De là est naît la black tag pas vraiment une variante étant donné que la seule chose en commun avec le red tag est le tag.

Sur un hameçon Tiemco tmc101 n°22, à l’aide de la soie de montage noire emprisonner sur le dessus de la hampe jusqu’à la courbure un demi brin de vytaflosse rouge et fixer sur le dessus 5 herls de plume de corbeau ou corneille.

Torsader les herls ensemble, les enrouler pour représenter le corps et tailler le tag à la bonne longueur.

Fixer par la pointe une plume de sansonnet ou à défaut un hackle de poule noir. 

Enrouler la plume de sansonnet pour former la collerette, faire le noeud final et le vernir. La mouche est terminée.

 

 

Black gnat

Voilà une imitation dont on ne peut pas se passer surtout sur les petites rivières pauvres en éclosions, dans la catégorie petite crasse noire pour l’été on ne fait pas mieux, une retombée de formies volantes ou de petits simulidés et elle fera l’affaire.

Sur un hameçon Tiemco tmc101 n°22 ou n°24 enrouler la soie de montage 8/0 noire jusqu’à la courbure en emprisonnant une méche d’antron ou de fly rite noir. 

Torsader l’antron avec la soie de montage et enrouler l’ensemble pour former le corps.

Dans une boucle de soie de montage réaliser un faux hackle de cul de canard noir et l’enrouler pour réaliser la collerette. Faire le noeud final et le vernir. La mouche est terminée.

Shipman’s buzzer

Oui pas vraiment original, mais vraiment une bonne mouche sèche que j’utilise actuellement que en noire, pour les poissons difficiles sur hameçon n°18 et dans les vagues la même version mais sur hameçon n°12. Je vais encore faire une version en phoque naturel sur une taille d’hameçon plus petite, genre mini crasse.

Sur un hameçon Tiemco tmc101 n°18 fixer sur le dessus, à l’aide de la soie de montage 8/0 noire, un demi brin de vytafloss blanc.

Emprisonner le vytafloss sur toute la longueur de la hampe, fixer un brin de tinsel brill et réaliser une boucle avec la soie de montage.

Préparer un petit écheveau de poils de phoque. Trés important d’utiliser du poils de phoque, déjà pour le respect du montage original et parceque c’est un poil sans bourre qui flotte à merveille.  

Positionner les poils de phoque dans la boucle, aprés avoir twister le boucle enrouler le dubbing obtenu pour former le corps et cercler avec le tinsel brill. Eliminer les poils rebels trop longs.

Faire le noeud final, tailler les filaments avant et arrière à la bonne longueur et vernir la tête. La mouche est terminée.

 

Nymphe angora

Voilà une nymphe toute simple, mais souvant elle fait la différence à vue ou tricotée doucettement, bah j’ai un peu honte je l’oublis parfois au fond de la boîte au profit de mouches plus sophistiquées mais elle y garde quand même une bonne place.

Sur un hameçon Tiemco tmc101 n°14 fixer un brin de plomb 0.35 avec la soie de montage 8/0 noire.

Enrouler deux épaisseurs de plomb, fixer la laine angora créme et faire quelques allers retours de soie de montage sur le plomb.

Enrouler la laine angora pour former le corps, réaliser une grosse tête avec la soie de montage noire et la vernir. La mouche est terminée.

La même en version tête orange fluo.

Merci de m’avoir suivi durant toute cette année, merci pour vos commentaires tous plus sympa les uns que les autres et vivement l’année prochaine pour de nouvelles aventures, de nouvelles rencontres et toujours plus de fly fly fly….

Le mot de fin reviendra à ce joli mâle arc en parrure de noce et je me joinds à lui pour vous souhaiter une bonne et heureuse année halieutique 2009.


Sedge sarcelle

o

o

o

Voilà novembre qui s’achève et même si la nature fût cruelle et ne m’a pas permis de flyer en rivière, la pêche en lac a bien démarré avec son cortège d’émotions et de belles prises.

Qu’à cela ne tienne ce mois ci trois petites présentations et pour démarrer un sedge pour la riviére suivi par un tandem d’artificielles qui ont bien donné pour le moment et pour terminer une petite saga de kiros.

J’ai toujours des modèls qui me trotent plein la tête et jamais assez de temps pour les faire et les tester, pleins de montages originaux qui ne le sont souvant que trés peu et qu’est ce qui fait que j’en monte encore, encore et encore?? pfffff la passion je crois parseque la mouche miracle ça fait longtemps que j’y crois plus. Toujours un poisson rebel et voilà les méninges qui redémarrent, un nouveau matériel, une nouvelle nuance et c’est reparti pour une série. Une nouvelle technique, une nouvelle variété de fish ou un nouveau lieu de pêche et paff les boîtes à mouches explosent.
Le plus beau c’est une rencontre, une discution, une jolie news sur un blog ou un forum pour se rendre compte que l’on est pas tout seul qu’il y a d’autres frapa dingues (voir plus dingues) que moi. Ce mois ci,encore et dans chaque parragraphe je citerais les noms de certains pour m’avoir inspiré ou simplement parceque j’ai copié ces petits bouts de bonheur qu’ils ont su nous présenter, merci à tous pour ce partage.

Sedge sarcelle:

Largement inspiré d’un montage de GUY PLAS ce sedge à la particularité de flotter relativement mal et trés bas sur l’eau voir complétement dans la pélicule, ce n’est pas une mouche pour pêcher l’eau mais elle trouve ça place sur les poissons difficiles et souvant juste avant la tombée de la nuit aussi bien pour la truite que pour l’ombre. Pour l’aile il est possible de la faire avec une plume de sarcelle ou avec une plume de flanc canard, dans ce cas l’artificielle sera plus claire se qui ne pose aucun problème.

Sur un hameçon Tiemco tmc 101 n°14 enrouler la soit de montage 8/0 gris dun jusqu’au milieu de la hampe en emprisonnant cinq herls de héron (plume trouvée au bord de l’eau).

Torsader les herls ensemble et réaliser un demi corps.

Fixer sur le dessus, les herls d’une plume de sarcelle pour représenter l’aile et en dessous une bavette de herls de perdrix foncés pour représenter les pattes. 

Réaliser une colerette avec un hackle de coq gris dun, couper les herls de la colerette du dessous pour garantir une position basse sur l’eau. Faire le noeud final et le vernir.

Pour le réservoir l’utilisation de deux mouches est souvant gage de réussite, en général je montai sur un bas de ligne en 16/100 ou 18/100 (lorsqu’elles prennent violement) un blob réalisé en chenille fritz et un mini streamer bug blanc et lorsque j’ai vu le multor, création de C. LECOQ pour la pêche du mulet, je me suis dis qu’il n’y a pas de raison pour que ça ne fonctionne pas en lac. Les premiers essais avec la version en marabout rose fluo/bille blanche sont vraiment trés encourageant. Cette mouche possitionnée à plus ou moins soixante dix centimètres du mini streamer bug blanc est un formidable teaser et pas seulement, elle a également leurré quelques jolies arcs, saumons de fontaine et je ne parle pas des casses.

o

Multor rose (C.LECOQ)

Redresser l’œillet à la flamme d’un hameçon Kamasan B160 n°8 et placer une bille laiton blanche diamètre 3,8 juste derrière, fixer le fil de montage iridescent  rose fluo (JMC) et l’enrouler jusqu’à la courbure. Réaliser un faux hackle avec une demi plume de marabout rose dont on aura couper les pointes. Réaliser le corps en enroulant le marabout jusqu’à la bille. Faire le nœud final juste derrière la bille et le vernir.

 

Mini streamer bug blanc (https://thymdd57.gobages.net/goblog.php?op=Default&Date=200802&blogId=137)

La petite saga des kiros, en séche, en nymphe, pendus ou suspendus je pense que tout est possible en lac avec cette grande famille d’imitations. Actuellement j’ai pour habitude de traîner deux cannes avec moi lorsque je pêche en lac une en soie flottante ou intermédiaire pour pêcher en séche ou streamer et une un soie plongeante pour le boobies ou gratter le fond, depuis que j’utilise une train de kiros je prend énormément de plaisir à leurrer le poisson de cette manière et l’arrivée d’un troisième moulinets sera bientôt suivie par une nouvelle canne (allez un petit effort père Noël).

Petite revue de détail d’une partie des imitations que j’utilise, le premier et le deuxième tableau présentent surtout des mouches séches ou émergentes montées seules pour pêcher en séche. Montages en petites tailles sur des hameçons n°22 à n°18 sauf le premier  « shipman noir » qui je fais également sur hameçon n°12 redoutable dans les vagues. 

Les nymphes de kiros, très rentables en train de deux ou trois, en statiques ou légérement animées, sous un indicateur ou une mouche « buzzer suspender » ou « boobies » jouant le rôle d’indicateur. Il y a encore tellement d’autres solutions pour les utiliser, un boobies en pointe et deux kiros en potences vers la soie plongeante et ça fait l’ascenseur, un buzzer suspender en pointe et deux kiros en potences vers la soie flottante et ça fait la corde à linge,…Tout est une question d’imagination et surtout de placer les mouches à la bonne hauteur là ou le poisson évolu pour se nourrir.

Mention particulière au dernier à droite, le kiro rouge sang (thorax fil de montage rouge sang, corps herl de paon ébarbé + vernis) de GREGG 666 diablement simple à faire mais surtout diablement efficace.

Le dernier tableau présente au premier rang les suspenders, surtout utilisés comme indicateurs, celui du milieu avec sont thorax en chevreuil est également une excellente mouche séche à utiliser seule dans les vaguelettes. La deuxième rangée c’est un peu les inclassables parfois redoutable comme la classique cover nymphe en faisan et surtout une originalité « le kiro flamand »  avec sa queue en stretch tubing rouge plus un léger thorax en ice dub noir uv de Frederieck DAVANS.

Voilà un petit tour d’horizon sur ce type de mouche, bien sur il y en a tellement d’autres, certainement même bien plus que de pêcheurs et elles sont tellement appréciées par nos adversaires.

o

En conclusion, j’ai rendu hommage, aux mouches, au talent de création et à l’imagination  de formidables pêcheurs je ne vais pas refermer cette page sans saluer les belles du Domaine de moulin neuf à BOISMONT qui illustrent à merveille ma présentation. 


Broc. tube fly

o

o

o

o

C’est la période du broc un « petit » montage tandem original, un mélange de bricolage et de montage, comme j’aime.

La base du montage tube laiton diamètre exter. 4 et diamètre inter. 3 que l’on trouve dans les magasins de bricolage.

La découpe des tubes en deux longueurs 30mm. pour les montages tandems et 60mm. pour les montages simples. Utiliser de préférence une scie à bande pour ne pas déformer les tubes.

Voilà les tubes brutes coupés

Maintenant il faut ébavurer proprement chaque extrémité pour ne pas abimer le bas de ligne. A l’aide d’une petite meuleuse et d’une meule fine chanfreiner le diamètre extérieur.

Avec une petite fraise conique réaliser un petit chanfrein à l’intérieur.

Terminer l’ébavurage avec du papier de verre trés fin.

Voilà nos tubes sont ébavurés, prets pour le montage

Réalisation de la partie arrière du tandem.
Pour le montage l’idéale est d’avoir un étau rotatif, mise en place du support de tube, en faite c une tige fileté de diamètre M3 avec deux écrous, deux rondelles et deux méplats à une extrémité pour le serrage dans les mors de l’étau.

Enfiler le tube sur le supporte et serrer l’écrou avant à la main simplement.

Fixer à un millimètre la soie de montage kevlar jaune ou blanche et réaliser un enroulement jusqu’à un millimètre du bout du tube revenir vers l’avant de trois millimètres. Passer une couche de colle cyanolite sur les enroulements du bout.

Fixer une touffe de bucktail blanc et la répartir avec l’ongle sur la moitié du diamètre (180°).

Faire pivoter l’étau de maniére à avoir cette demi colerette dessous.

Poser de nouveau une touffe de bucktail et la répartir de nouveau avec l’ongle de manière à avoir une colerette complète. Couper, au pied, l’exédant de bucktail et faire des enroulements de kevlar sur 4 millimètres. Passer une couche de colle cyanolite sur les enroulements de kevlar

Réaliser une deuxième colerettes de bucktail à l’identique et poser 4 fois 8 brins de flasch brill torsadés, une touffe tout les quarts de tours. Avancer avec le kevlar de 4 millimètres et de nouveau passer une couche de colle cyanolite.

Réaliser ensuite deux colerettes de bucktail à l’identique et poser cette fois 4 fois 8 brins de flasch brill simples, une touffe tout les quarts de tours. Avancer avec le kevlar de 4 millimètres et de nouveau passer une couche de colle cyanolite.

Réaliser de nouveau deux colerettes de bucktail à l’identique et poser de nouveau 4 fois 8 brins de flasch brill torsadés, une touffe tout les quarts de tours. Avancer avec le kevlar de 4 millimètres et de nouveau passer une couche de colle cyanolite.

Pour terminer encore deux colerettes de bucktail et finir les encoulements de kevlar à un millimètre du bout du tube. Passer une bonne couche de colle cyanolite.

Tailler les brins de brill à environ trois centimètres après le bucktail.

Réalisation de la partie avant du tandem.
Pour la partie avant du tandem utilisation également d’un tube de 30mm. les premières étapes de montage sont les mêmes que pour la partie arrière soit deux colerettes de bucktail blanc, 4 fois huit brins de flasch brill torsadés, de nouveaux deux colerettes de bucktail blanc et huit brins de flasch brill simple.

Pour terminer monter cette fois deux colerettes plus fournies de bucktail chartreuse pour apporter la couleur et surtout du contraste. Remplacer le kevlar jaune par du kevlar rouge pour la suite du montage.

Avec des enroulements de kevlar réaliser une tête rouge de forme ovoïde. Saturer la tête de colle cyanolite.

Voila le montage de la partie avant du tandem et terminé il reste juste à représenter le signal oeil.
 

Pour la finition de la tête et le signal oeil utilisation de peinture vinyl rouge, blanche et noire.

1.Passer une couche de peinture rouge fluo sur toute la tête
2.Peindre un oeil blanc de chaque coté
3.Au centre ajouter de chaque coté une pupille noire
4.Appliquer par trempage trois couches de vernis
 

Les deux parties de notre tandem sont maintenant terminées il ne reste plus qu’à y mettre des hameçons et à monter tout cela ensemble.
Réalisation de la monture qui se compose de deux triple un n°2 à l’arrière, un triple n°4 au milieu, notre tube arrière, de la crinelle acier gainée kevlar et une petite cale conique en caoutchouc.

 

Positionner le triple n°2 par une branche dans l’étau et fixer deux morceaux de crinelle de 15 centimètres. Poser une goutte de colle cyanolite sur les noeuds

Passer les deux brins de crinelle dans le tube arrière et positionner celui ci contre l’oeillet du triple. Réaliser à l’aide d’un cutter de chaque coté de la petite cale en caoutchouc une fente longitudinal et positionner chaque brin de crinelle dans une fente.

Faire coulisser la petite cale conique dans le tube fly de manière à bloquer celui ci en position contre l’oeillet du triple arrière. (désolé pour la photo flouche)

Positionner le triple n°4 par une branche dans l’étau passer les deux morceaux de crinelle dans l’oeillet du triple et les rabattre vers l’arrière, l’avant du tube arrière doit être au plus pret des courbures du triple.

Avec la soie de montage kevlar jaune ou blanc réaliser un enroulement à spires jointives de l’oeillet au courbures, couper l’excédent de crinelle et revenir en spires jointives à l’oeillet. Saturer les enroulements de colle cyanolite.

Fixer au triple n°4 40 centimètres de crinelle d’acier gainée kevlar comme bas de ligne et poursuite du montage.

Passer le bas de ligne acier dans le tube avant et le positionner contre le triple. Réaliser à l’aide d’un cutter une fente longitudinal pile poil au milieu d’une deuxième petite cale en caoutchouc et la positionner sur le bas de ligne et passer également un morceau de 8mm. de tube silicone transparent.

Pour finir faire coulisser la petite cale conique dans le tube fly avant de manière à bloquer celui ci en position contre l’oeillet du triple et recouvrir la cale avec le tube silicone.

Et bien voila c terminé, c mon « DD tube fly tandem » bien sure il est possible de faire plus simple et de prendre du broc, mais pourquoi faire simple lorsque l’on peut faire compliqué geek Non le but de départ de la création de cette artificielle c de regrouper l’ensemble des signes d’attaques, l’oeil, le rouge, le contraste de couleur, l’éclat et surtout du volume et encore du volume. De plus en sous dimentionnant le triple arrière (en fait deux fois n°4) l’artificielle passe trés bien dans les herbiers.

Les deux photos suivantes vous montrent les différentes nuances de couleurs que j’utilise.


Cream variant gnat/la vée/kiro quill blanc fluo

o

o

o

Pas vraiment satisfait de ma fin de saison pour le moment le temps n’y met pas vraiment de la bonne volonté avec des niveaux trop souvant incompatibles à la pêche à la mouche et voilà déja que pointe du bout du nez la saison des réservoires et des brocs.

Comme promis le mois dernier enfin de petits montages simples pour les ombres et de nouveau un kiro.

Cream variant gnat

Une petite mouche de fin de saison trés claire dans sa version la plus simple, à utiliser trés dépouillée sur les lisses.

Sur un hameçon tiemco tmc101 n°20/22 enrouler la soie de montage 8/0 jaune pâle, jusqu’à la courbure en emprisonnant cinq herls de coq blue dun pour représenter les cerques

 

Fixer sur le dessus un brin de polyfloss créme.

Tailler le polyfoss pour former le tag.

Fixer une mèche de fly rite cream variant n°25

Torsader le dubbing avec la soie de montage et l’enrouler pour représenter le corps.

Réaliser dans une boucle un faux hackle de cul de canard gris dun.

Twister la boucle et l’enrouler pour représenter la colerrette.

Tailler la colerrette à la bonne longueur, faire le noeud final et le vernir. La mouche et terminée.

La vée

Petite crasse à ombre simple à réaliser, immitation de petite éphémère jaune engluée dans la pélicule.
Sur un hameçon tiemco tmc101 n°20/22, enrouler la soie de montage 8/0 jaune pâle jusqu’à la courbure en emprisonnant quelque fibres de hackle de coq blue dun et une mêche de fly rite cream variant n°25.

Torsader le fly rite avec la soie de montage et l’enrouler pour représenter le corps.

Préparer deux hackles blue dun en découpant les herls des deux cotés de manière à ne concerver que les pointes.

Fixer de chaque coté, à plat en forme de vé les deux pointes de hackles, faire le noeud final et le vernir. La mouche est terminée

 

 

Kiro blanc fluo

Pour finir encore un kiro, je me rends compte d’une chose c’est que je suis toujours trés contant de prendre des poissons avec ce genre d’immitation, que je me prends facilement au jeu de cette technique aux multiples façettes et qu’une sortie en réservoire ne serait pas vraiment une sortie en réservoire sans à un moment ou à un autre avoir balladé un train de kiros.

Sur un hameçon tiemco tmc 2488 n°12, enrouler la soie de montage 8/0 noire jusqu’en bas de la courbure en emprisonnant un brin de tinsel brill et réaliser un corps fin avec la soie de montage

Cercler le corps avec le tinsel brill et fixer la soie floche globrite blanc fluo.

Réaliser le thorax avec le globrite blanc fluo, ensuite saturer l’ensemble de la mouche corps/thorax avec de la colle cyanolite, une fois la colle bien sèche passer deux couches de vernis incolore. La mouche est terminée.

 

Bonne pêchouille à tous et bon montage